Appel au Rassemblement !

Mesdames, Messieurs,

A l'heure où...

-l'indépendance de la France et la souveraineté du peuple français sont remises en cause, une fois de plus, par les partisans de l'abandon et du renoncement

-notre nation est régie par des directives et lois qui lui sont imposées par un organisme supranational apatride au nom d'un certain idéal européen.

-les institutions de la Vème République, qui ont déjà été altérées par la cohabitation et le quinquennat, vont connaître une nouvelle mutation.

-les communautarismes s'amplifient et où le modèle social de notre pays est menacé par un libéralisme économique écrasant qui a pourtant montré ses limites dans la grave crise économique que nous subissons actuellement.

-le bipartisme plus prégnant que jamais accentue artificiellement la division du peuple français et agit comme un rouleau compresseur laminant les différences et empêchant l'émergence d'une alternative à la pensée unique et au politiquement correct...

Une force Républicaine d'action sociale, dont la volonté serait de rassembler le peuple français doit, en effet, se mettre en marche. Parce que la République, comme la France, n'est ni de droite ni de gauche et qu'elle appartient au peuple de France, nous ne pouvons prétendre la défendre au nom d'un camp politique.

Aujourd'hui, devant le danger de disparition de notre souveraineté et notre liberté si chèrement acquises ; de voir notre société emprunter à des modèles étrangers institutions ou système social ; de voir nos valeurs ancestrales qui font le ciment de notre peuple profondément bouleversées, il est plus que temps que nos énergies se rassemblent !

Ne nous y trompons pas ! L'Histoire de notre monde est aujourd'hui à la croisée des chemins. Il n'est plus possible d'éluder les problèmes. Il nous faut nous déterminer. Pour ce qui nous concerne, nous avons fait le choix de la France et de ses valeurs ancestrales parce que nous croyons que l'Histoire n'est pas finie, parce que nous devons écrire l'Histoire de France et l'Histoire de la France dans le concert des nations.

Aucun gaulliste, aucun républicain ne peut cautionner les reniements qui ont eu lieu ou qui se préparent ! .

Les intérêts partisans doivent de nouveaux céder la place aux intérêts supérieurs de la patrie.

Loin d'être ringards ou moisis, les idéaux gaullistes et républicains doivent se montrer comme une force de renouvellement et de rassemblement dans notre pays et pour cela il faut mettre en avant une nouvelle génération qui, appuyée et guidée par l'ancienne, devra promouvoir et défendre, fièrement, nos valeurs, celles et ceux qui veulent faire parti de ce renouveau seront les bienvenus à nos côtés.

Autour de l’indépendance nationale, de la défense des valeurs républicaines et de nos institutions, du progrès économique comme social, de la participation à la vie salariale comme démocratique, il est plus que jamais temps pour la famille gaulliste de se retrouver autour de ces fondamentaux !

Parce que l'homme providentiel est aujourd'hui inexistant seul le rassemblement autour de ces valeurs peut nous permettre de nous retrouver.

Rejoignez ce combat que nous partageons, notre pays a besoin de nous tous ! C'est unis que nous ferons triompher nos idéaux ! C'est ensemble que nous ferons triompher de nouveau la France !

Si comme nous, vous entretenez cette foi en notre patrie, si comme nous, vous espérez encore dans l'avenir de la France, si comme nous, vous défendez ces valeurs qui ont fait l'unité d'un peuple et d'une nation, si comme nous, vous êtes attachés aux valeurs républicaines et en nos institutions, alors rejoignez nous et aidez nous à construire, organiser et mettre en marche ce grand rassemblement !

 

Sébastien Nantz

Secrétaire général du R.P.F

Mission... "Rassembler les Gaullistes"

Cher Sébastien Nantz,

 

Au moment où le monde ancien meurt et où le monde nouveau à peine à naître, il est urgent de se poser les bonnes questions et d'y apporter les bonnes réponses- D'abord les dernières générations n'ayant pas tracé leur route, les prochaines vivront moins bien que les anciennes. Mea culpa, nous n'avons pas su transmettre l'héritage que nous ont légué nos anciens; Il est temps d'en prendre conscience et de tenter de renverser la vapeur.

Deuxièmement : le monde émergent qui représentait 7% du PIB mondial en représente désormais 50%. Avantage non pas créé par lui, ce qui serait une bonne chose, mais abandonné par le monde Occidental. Il est temps de retrouver de la croissance afin que les jeunes conservent, chez nous, l'espoir d'un meilleur avenir et que la France retrouve sa place de puissance mondiale.

 

Enfin, l'abandon par la France de la moitié de son industrie est une plongée vers un naufrage. Il en est souvent de même dans divers domaines, 3 millions de chômeurs en France et des centaines de milliers d'emplois non assurés par manque de gens spécialisés, c'est un crime. 65 milliards dépensés pour l'énergie, 70 milliards perdus dans le déficit de notre commerce extérieur. Nous coulons et il est temps de revenir à nos fondamentaux. La France ce n'est pas la droite, la France ce n'est pas la gauche, la France ce n'est pas le socialisme, la France ce n'est pas le néo libéralisme, La France c'est une autre voie, celle d'un marché encadré par un Plan, un Etat sauvegardé dans ses droits, sa dignité, son autorité, c'est une nation indépendante et souveraine, c'est une armée nationale, une monnaie nationale, c'est le peuple rassemblé et associé à toutes les décisions, c'est notre histoire, avec ses Sully, ses Colbert, ses Richelieu, ses Mazarin, ce sont ses Rois, Empereurs, Républiques, ses Clémenceau et ses de Gaulle.

 

Voilà cher ami cette certaine idée de la France pour laquelle nous nous battons, pour laquelle nous devons rassembler, pour laquelle nous devons gagner.

Vous êtes désormais chargé de rassembler les Gaullistes de Conviction, notre ami Jacques Cotteray est chargé de les former pour qu'ils se présentent aux prochaines élections, le Forum Pour la France dessine la route qui doit sortir la France de l'impasse. Nos hommes de l'art sont les meilleurs et sur tous les dossiers, à vous maintenant de former les bataillons que nous ferons marcher vers la victoire.

 

Henri Fouquereau
Secrétaire Général du Forum Pour la France
Ancien collaborateur de Jacques Chaban-Delmas, d'Henri Duvillard, de Michel Jobert et de Jean-Pierre Chevènement

Message d'Henri Fouquereau

Chers amis, gaullistes et souverainistes

Je viens d'adresser mes félicitations au député de la nation Jacques Myard, véritable Gaulliste et grand souverainiste

Je rappelle ici, que l'ami Sébastien Nantz, actuel patron du RPF, a accompagné le député Jean Lassalle lors de l'une de ses marches

L'ami Sébastien Nantz avait détecté avant tous, que le député des P.O, malgré son appartenance à un mouvement centriste, était avant tout : Un Gaulliste sincère et véritable et que son appartenance ne provenait que d'un mouvement de gratitude, de respect et de reconnaissance envers un groupe qui l'avait aidé lors d'un évènement difficile pour sa circonscription

Nous avons tous un rôle à jouer; Le député Jacques Myard le joue et j'en suis souvent le témoin, Jean Lassalle le joue, à sa manière, qui effectivement est celle du courage

Seuls souvent contre tous, ces élus de la nation ont besoin d'être soutenus, mais aussi de voir entrer de nouveaux talents. Nous sommes là pour cela

La France a besoin de tels hommes et nous avons besoin de ces hommes.

Seulement il faut penser à la relève : Nous devons donc former d'autres hommes et nous comptons sur l'ami Sébastien, pour rassembler des gens de valeur dont le seul intérêt sera celui de défendre cette France : "qui telle la princesse des contes ou la madone aux fresques des mûrs, est vouée à une destinée éminente"

Destinée éminente qui ne se fera pas seule : Il faudra rassembler le peuple autour d'un projet commun : L'appel du 18 juin et le discours de Bayeux furent les bases de ce projet commun. Nous avons le devoir de favoriser un nouveau projet qui sera la modernisation des deux projets que je viens de nommer

Les deux députés cités ci dessus, forment une partie de la base de ce rassemblement. D'autres et plus que les Français ne l'imaginent, prennent la route de ce rassemblement. J'en invite à la Radio lors de mes émissions

Ils ont besoin eux aussi d'être aidés, soutenus, informés. Nous sommes là pour cela - Aucune extrêmisme ne pourra jamais conduire la France sur le chemin de la grandeur, le Général de Gaulle s'est toujours opposé à cet esprit Vichyssois qui est entrain de renaître. A nous de dire NON à la bête immonde, à nous de relever le morceau du glaive, à nous à conduire la France là où le Général et tous les Grands l'avaient amenée

A notre tour de combattre les ennemis de la France

A vous tous de nous aider en vous adressant à l'ami Sébastien Nantz qui a toute notre confiance.

Henri Fouquereau

Gaulliste de toujours
Secrétaire Général du Forum Pour la France

L'éthique gaullienne

On a de cesse de parler des fondements essentiels du gaullisme et des 4 piliers qui forment cette vision politique particulière :

 

– Le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes (l’indépendance nationale et la souveraineté populaire)
– Un Etat fort et dirigé (institutions de la Ve République)
– L’association du capital et du travail (3ème voie sociale: ni capitalisme, ni collectivisme)
– Le Rassemblement du peuple français par-delà les clivages politiques (car le vrai gaullisme n’est ni de droite, ni de gauche et encore moins extrémiste)

 

Mais il faut aussi souligner la déontologie qui animait l’action du général de Gaulle notamment le refus de profiter de l’argent public à des fins personnelles. Le général de Gaulle tenait à payer lui-même les factures d’électricité de ses appartements de l’Elysée, ou les repas donnés à titre privé et ne bénéficiait pas de la sécurité sociale jugeant que cette réforme -qu’il avait réalisé à la libération- avait été créée pour les personnes qui en avaient besoin ! Ce sont ces mêmes principes qui lui ont fait renoncer à sa retraite de Président de la République !

 

Peut-on alors logiquement se revendiquer de l’héritage du général de Gaulle et du gaullisme originel lorsque l’on se voit condamné pour détournement de bien sociaux, fraude ou toute sorte d’enrichissement personnel au frais, bien évidemment, du contribuable ? La réponse semble évidente !

 

Le devoir d’un élu de la nation n’est pas de profiter de sa position pour s’enrichir mais uniquement de servir ses concitoyens et administrés ! Tel était le message laissé par le général de Gaulle de par son action, tel est celui qu’incarne le gaullisme originel !

Un certain 18 juin...

AUX GAULLISTES DE CONVICTION

 

 
N'OUBLIONS PAS QUE LE 18 JUIN 1940, UN HOMME SEUL CONTRE TOUS, a relevé le tronçon du glaive pour défendre l'essentiel : L'honneur, le bons sens, l'intérêt de la Patrie !
 
Homme issu de l'histoire de la France, il savait et a voulu faire savoir que la flamme de la résistance ne doit s'éteindre et ne s'éteindra jamais
Il a combattu, ennemis et amis de la France, il a combattu le déraisonnable, il a lutté de toutes ses forces contre les impérialismes
il a affirmé que le seul combat qui vaille est le combat pour l'homme.
 
Révolutionnaire, dans le bon sens du terme,  il a promu l'association, dans l'entreprise, dans la vie politique et partout en France
entre le socialisme et le libéralisme, quelque chose de simple, de digne et de pratique
Nous avons le devoir de continuer la lutte, afin de nous affranchir définitivement d'un socialisme inhumain et d'un néo libéralisme qui ne l'est pas moins
-=-=-
 
Le monde en crise sévère, pour une toute autre raison que celle de la finance
 
Le mondialisme, le tout concurrence, la recherche du plus petit prix, la lutte à mort contre l'inflation, voilà les responsables d'une crise sévère qui nous entraîne
 
vers un naufrage imminent
 
Prenons un exemple : le Porc : la recherche du plus petit prix fait que le porc dont le prix a baissé de 20% en un an, est actuellement est acheté 1,24 euro le kg, l'éleveur en France touche une prime de qualité qui lui fait toucher un total de 1,40 euro par kg. Seulement le porc lui revient à 1,60 euro le kg. C'est à dire que depuis longtemps, l'éleveur perd de l'argent à travailler. Ce qui n'est quand même pas le but recherché par tout travailleur qu'il soit à son compte où pas
Bien évidemment, l'éleveur se met en colère et tout gouvernement aussitôt, qu'il soit de gauche comme de droite, verse une subvention, que le citoyen contribuable devra payer avec ses impôts.
 
Tous les élevages, veaux, vaches, cochons, couvées sont touchés, rappelons que 1,5 millions de poulets sont importés chaque semaine par la France, 
Bien évidemment et par voie de consèquence,  les abattoirs  ferment les uns aprés les autres.  GAD - AIM
 
D'où vient le mal? De la grande distribution qui met les éleveurs français en concurrence avec des pays ou l'élevage de la bête se fait dans des conditions atroces, ou les employés sont sous payés, où aucune norme n'est repectée.
 
En France tout éleveur doit  respecter les normes, les directives et les règles, et pour cela il doit emprunter. Hier les intérêts de l'emprunt étaient supprimés par l'inflation, c'est le contraire qui se passe aujourd'hui, hier l'éleveur, qui élevait à l'ancienne, fournissait des bêtes de qualité, aujourd'hui le cochon ne sent plus le cochon, le lard n'est plus gras, la farine et les produits polyphosphatés ont fait leur oeuvre : insipide, on peut, pour faire des patés (tous industriels) mettre n'importe quoi, sauf du cochon
 
Bien sûr ce sera le règne de centres d'élevage énorme, avec des bêtes nourries avec du poisson oui du poisson, car la farine issue des poissons non comestibles, ne vaut rien et elle nourrit tout dont d'autres poissons et l'homme- Les bêtes ne voient jamais le jour, ne marchent plus, ne bougent plus. La couleur , le goût, la forme aussi, sont apportés par des adjuvants, que seuls des chimistes peuvent décrypter. Même chose pour les fruits et légumes qui ne voient plus ni le jour, ni le soleil, même plus la terre
 
Les grosses sociétés qui s'intallent dans des pays à bas coûts de production, profitent des prix de vente les plus bas, puisque le prix de revient est encore plus bas- et ils enrichissent de plus en plus l'actionnaire au détriment, de l'employé et du consommateur
Comment avons nous pu laisser en 1973, puis 1976, nos responsables politiques  instaurer le système des changes flottants et imposer la libéralisation de la monnaie : un homme, chez nous, VgE a signé les deux fois, la première en tant que Sinistre des finances, la seconde, les pieds dans l'eau d'une piscine, là bas à la Jamaïque. Madame Thatcher et R. Reagan n'avaient plus qu'à prendre les commandes pour imposer leur néo libéralisme : baisse d'impôts pour les plus riches, moins de dépenses pour les Etats, redistribution dans un seul sens.
 
Nous pourrions admettre qu'un populiste énivré par ses propres paroles, puisse commettre cette erreur monstrueuse, mais pas giscard le petit, dont l'intelligence ne peut être mise en doute. IL SAVAIT, comme toute personne ayant lu quelques livres sur l'économie
ENFIN  le FMI vient de contester la théorie libérale de ces gens entraînés par l'école de Chicago qui affirmait que plus les riches étaient riches et plus cela contribuerait à la croissance.  Plus de 40 ans pour trouver le mal. Mais bon sang, il n'avait qu'à demander, gentiment ont leur aurait dit  :
Fin des années 70 au invité au Sénat, j'ai posé le problème : ultra libéralisme, SMI, MCM -   les MCM étaient en discussion :  il s'agissait de rembourser à l'Allemagne la différence entre DM et Franc, dés que l'Allemagne vendait chez nous. Plus bête on meurt, quoi que giscard et Chirac en taxant l'investissement avaient fait aussi bien. Le chef de groupe a sifflé et tous comme un seul homme ont accepté les MCM qui ont favoriser la réindustrialisation de l'Allemagne, l'agro alimentaire allemand est devenu notre concurrent - bas prix, puisque subventionné par nous
 
Mon boucher, qui n'est pas bouché lui, me dit, si un riche seul peut se payer une entrecote, je suis ruiné. Si la multitude possède un pouvoir d'achat suffisant, je travaille - tout est dit; Et malgré cela les politiques du monde entier, font évoluer depuis 40 ans la richesse des plus riches, laissant les plus pauvres et les classes moyennes sur  le bord du chemin.
Le FMI a fait les comptes : lorsque les 20% les plus riches voient leur pouvoir d'achat augmenter de 1%, le PIB régresse de 0,8% dans les 5 cinq ans qui suivent
Par contre si les plus pauvres voient leur pouvoir d'achat augmenter de 1% la croissance s'élève de 0,38%
Le problème est là : 17 millions de personnes dans le monde détiennent 41% de la richesse mondiale - 17 millions de personnes ne consommeront jamais autant que 7,5 milliards de gens, or nos riches ont vu leur richesse augmenter de 12% en 2014, pendant que les autres claquaient du bec
 
Mais plus fort encore, nos génies du mal, ont tant et si bien fait, que notre richesse s'en va dans la région  Asie Pacifique, qui deviendra, la région la plus riche du monde (hors Japon) en 2019 et là, le même problème va se poser et certainement accentué : l'argent là bas ne reste que dans quelques coffres
Continuons à acheter chinois ou autre, nous supprimerons des emplois, de la richesse et nous perdons nos valeurs
Va t-on enfin prendre conscience du problème : la puissance aujourd'hui, c'est l'argent. Philippe Folliot ayant un engagement de dernière minute, il a du se décommander pour ma prochaine émission (mardi 23 18 à 21 heures) Julien Aubert, député de la nation sera mon invité. Il interviendra sur le dossier Alstom, le dossier ,AREVA, la vérité doit être dite :     avec cette recherche du plus petit prix qui lamine les marges des entreprises restées en France et les recettes fiscales de notre pays. Nous ne pouvons plus assurer le financement  que demandent ces entreprises. Voilà ce que donne cette recherche du plus petit prix. 
 
Henri Fouquereau
Secrétaire général du Forum Pour la France
Président du CD du Rassemblement du Peuple Français

Les priorités pour les gaullistes de conviction

 
Aux amis du Forum pour la France et du R.P.F
Aux gaullistes de conviction
 
 
 
Suite à la réunion du F. Coppée : samedi 20 février 2016
 
La Constitution : notre ami Etienne Tarride a, depuis samedi, pris la plume pour nous offrir le papier sur la constitution que vous trouverez sur ce lien http://www.rassemblement-du-peuple-francais.org/le-forum/etat-collectivites/
 
ce papier, suite à son intervention magistrale a été trés demandé.
-=-=
 
Un ami du Forum, Gaullistes de conviction : le docteur Pétroussenko, m'a demandé ce matin qu'elles étaient les priorités pour des Gaullistes de Conviction.
 
Nous avons : le monde, l'Europe et l'Euro, la France
 
Les priorités ont été annoncées samedi dernier : Le monde : sans un système monétaire international, il n'y aura jamais rien à faire RIEN.
 
Si le dollar s'enrhume, tout le monde tousse, il faut arrêter le tir, une monnaie nationale ne peut servir d'étalon monétaire international.
Un système monétaire qui serait basé sur un panier de monnaie n'apporterait aucune solution les monnaies étant toutes aussi fausses les unes que les autres.
Un système basé sur une valeur telle que l'or, serait maintenant inadapté : 1) la production d'or étant désormais  plus faible que le taux de croissance mondial et que la croissance démographique cela n'aurait aucun sens : Sans compter le fait qu'un étalon rigide, pour financer une économie souple, est une absurdité.
 
Le dossier sur un SMI est fait, il sera mis en forme et envoyé.
 
Europe et Euro, même chose : dossier sur l'Euro est fait, il reste à le mettre en forme et à le diffuser- Point qui n'est plus à discuter : nous voulons quitter TOTALEMENT L'euro
 
France :( Etat -Nation) - nation - Etat - société
Avant d'aller plus loin : Le mondialisme disparait , des blocs se constitutent avec chacun un patron : Asie = La Chine. Eurasie = la Russien Amérique du Nord USA , Europe de l'ouest = Allemagne. La France n'a pas à passer sous domination des gens d'Outre Rhin alors constitutons une plaque francophone. Présente dans le monde entier, cette plque ne sera jamais aggressive, elle pourra au contraire, attirer les non partisans inconditionnels d'autres plaques
 
Avec cet arrêt de la globalisation, l'idéologie mondialiste ne peut continuer. UN CHOIX de SOCIETE va donc être débattu, il l'est actuellement en Chine entre partisans du tout marché et partisans du tout Etat
 
Le Gaullisme est clair net et précis sur ce sujet :  Un Etat nation avec un équilibre savant entre Etat et marché, une sorte de troisième ou d'autre voie. Pour l'Etat, la chose obligatoire : le Plan, le service public, la protection sociale - Etat arbitre, Etat protecteur, et marché qui doit oeuvrer de concert.
 
Un plan pour le renouveau d'une économie Gaulliste est en cours d'élaboration par le Professeur émérite : Alain Cotta, une réunion est prévue
 
Cela fait un : vaste programme - d'abord définition de l'Etat nation avec les ingrédients obligatoire : territoire délimité,  la tribu qui vit dessus, avec une volonté d'y vivre ensemble, selon des règles établies pour tous et qu'il faut faire appliquer
 
 
Donc en priorité : définition de l'Etat nation et un dossier sur ce dosage difficile entre tout Etat et tout marché
 
Certains amis du Forum et des gaullistes de conviction se sont proposés pour diffuser ce que nous devions diffuser.
 
Nous possédons pour l'instant : Nos réunions : à diffuser, nos contacts, certains ne peuvent l'être, nos émissions de télévision, les éditos prononcés chaque mois à la radio sont la synthèse de nos travaux effectués.
 
ils sont publiés dans un livre :" Pour la France" qui doit être diffusé, ce qui nous évitera de monter à nouveau certains dossiers 
l'Agriculture : notre programme y est largement exposé
 
Nos émissions de télévision, qui seront sur nos sites : Nos sites que nous devons faire connaître
-=-=
Pour l'instant : le travail du FPF servait à établir des dossiers et à les remettre en mains propres à des élus   de la nation, ceux que nous connaissions. Certaines de nos interventions ont débouché sur des projets de loi ou des lois, j'ai été  choisi  pour animer une association d'élus Gaullistes et souverainistes : je suis amené à constater, que dés que des Présidentielles se profilent : chaque  député choisit un camp, ce qui détruit l'association ou la réduit à sa plus simple expression- Nous attendrons que ce simulacre de démocratie se tasse, pour reprendre nos présentations -
Quoi que : celui sur les territoires d'outre mer doit être terminé pour le 1er mars
Les politichiens.
 
Des fuites, ont été organisées pour ce qui concerne, notre député ami : -photos où on le voit avec Fillon : sa candidature pour les primaires.
 
Sa déclaration lors de ma dernière émission a alimenté les bavardages : dés le lendemain : chez certains députés : il est temps qu'il prenne sa retraite etc
 
Entre nous, il n'y a aucune décision, accord ou quoi que ce soit qui ait été  déterminé entre Fillon et notre ami. Nous sommes à 14 mois des Présidentielles,il faut laisser le temps au temps D'ici janvier prochain, (lancement des campagnes) tellement de choses peuvent se passer, les deux candidats proclamés par les clients du café du commerce pourraient même  disparaître des affiches.
 
Attendons aussi nous à une candidature surprise, qui pourrait rassembler , Gaullistes et Souverainistes -j'en ai été averti ce matin.
 
Les jours et mois à venir seront  difficiles : alors travaillons, mettons nos propositions en avant : faisons nous connaître : Mais surtout ne rentrons pas dans les stratégies aussi bêtes qu'inopportunes : Quoi qu'il arrive, la flamme de la résistance ne doit pas s'éteindre et ne s'éteindra pas  '18 juin 1940"
 
Henri Fouquereau

Réunion des gaullistes: 20/02/2016

 

 

AUX AMIS DU FORUM POUR LA FRANCE ET DU R.P.F
AUX GAULLISTES DE CONVICTION

 
 
Une réunion hier samedi à Paris
 
Dans ce genre de réunion, différente de celles organisées par le Forum, on constate plusieurs choses.

 

1) une superbe évolution des amis du Forum, les thèmes les plus pointus, souvent ceux qui attirent le moins malgré leur importance, sont totalement intégrés par nos amis. Une preuve ; l'intervention de notre ami  : Etienne Tarride sur la Constitution tout y était. Tous nos amis se sont imprégnés de conséquences rencontrées, à cause d'une entreprise de démolition organisée par nos gouvernants.

 

L'homme de l'art  a démonté, expliqué . Une étude sur la salle a permis de voir, l'intérêt que  nos amis portaient sur  un sujet autrement plus délicat que celui de ce monde politique issu d'une presse de surface, qui sépare les partis les uns des autres, sans que personne ne connaisse vraiment le sens des idéologies des uns ou des autres; l'Ami Etienne a déjà travaillé ce matin sur un papier qui sera diffusé.

 

2) Les gens commencent à accepter, que la politique soit  extrêmement compliquée : qu'il ne suffit pas de bavarder, qu'il faut des connaissances :  
La démocratie fête ses 2523 ans et  elle est toujours incomplète. Signe qu' un mouvement (il ne peut y avoir de parti démocrate) comme une idée, évolue  sans cesse, c'est là aussi, comme pour l'ensemble de la politique un énorme travail à effectuer.

 

Rappelons en restant dans le sujet et pour aller vers l'autre clan, que la République qui fête cette année  ses 2403 années d'existence, évolue, elle aussi, chaque jour et qu'elle évoluera sans cesse.

 

C'est ensuite, et c'est là que le bât blesse, un énorme travail de diffusion, de pédagogie à effectuer. C'est la phase la moins élaborée pour l'instant, beaucoup pensent qu'en répétant des phrases en provenance du café du commerce, ils arrivent à tout résoudre. NON rappelons nous en 14, ceux qui étaient planqués et qui se retrouvaient aux terrasses des cafés. Ah si l'on nous écoutait, oui mais si eux avaient entendu le bruit du canon, la péroraison des stratèges des terrasses de café aurait laissé place à d'autres sentiments.

 

Les propositions de l'Amiral Debray : service militaire et rappel du rôle social de l'Officier, dessiné par le Capitaine Lyautey ont été reçues avec chaleur par les participants. Nous en ferons un thème de débat lors d'une réunion du Forum, le rôle de l'Officier, son désintéressement doivent servir de modèle à d'autres sociétés ne serait-ce celle du monde politique.

 

Intervention de Jacques Cotteray, celui a osé se présenter au Conseil Général contre les deux grands partis politiques de l'époque PS et UMP et qui a gagné deux fois de suite. Je rappelle souvent qu'il n'a pas sollicité un troisième mandat, uniquement parce qu'il pensait ne pas rendre services à ses électeurs, majorité et opposition distribuant les subvention en oubliant l'élu non encarté dans l'un des deux camps.

 

En écoutant celui qui est allé au charbon, les gens et surtout les plus jeunes ont compris, qu'il fallait avant tout se mettre au travail et non seulement, lorsque l'on est éloigné des grands partis, faire transpirer son amour pour les autres.

 

Nous avons évoqué nos grands combats : TVA Sociale : Budget de la défense : DOM COM - monde francophone, langue, Etienne Tarride nous a milité pour le retour du septennat, nous avons rappelé les grands principes qui devraient être suivis par le Quai d'Orsay.

 

Sébastien Nantz, l'organisateur de la réunion a évoqué le besoin du retour au Gaullisme et le grand sujet de société : cette autre voie : La participation qui doit associer les actionnaires aux employés.
 
D'autres sujets ont été évoqués, besoin de la recherche du juste équilibre, dans tous les domaines.
Belle réunion avec des gens intéressés et intéressants : un jeune a donné son sentiment sur les valeurs que la jeunesse ne trouvait plus en fait : nos jeunes, sans but, sans travail, sans avenir s'ennuient, période toujours énonciatrice de changements souvent brutaux.
 
Henri Fouquereau

Le gaullisme, toujours d'actualité...

 

 

Plus que jamais, le Gaullisme est d’une brûlante actualité.

 

De quoi nous parle-t-il ?
 
-          D’intégrité morale dans la conduite des affaires de l’Etat ?
Or, l’actualité nous prouve que cette exigence n’est pas superflue.
 
-          De souveraineté de la France ?
La férule Bruxelloise qui nous dicte nos lois est insupportable.
 
-          D’indépendance ?
L’alignement de notre politique étrangère sur celle de l’OTAN et des Etats Unis prouve que nous en sommes bien loin.
 
-          Notre place sur la scène internationale ?
Elle est en régression, nous sommes devenus la 6ème puissance mondiale et notre voix ne porte plus dans les instances de décision.
 
L’économie française est en panne, le moral des français est morose, le peuple a besoin d’être conduit vers un idéal par un chef exemplaire et digne.

 

Valentin L.

Le Rassemblement du Peuple Français est un mouvement fondé en 1947 par le général de Gaulle, mis en sommeil en 1955 il se réveille aujourd'hui.

Le gaullisme c'est...

 

1) Le droit des peuples à disposer d'eux-mêmes (l'indépendance nationale et la souveraineté populaire)
2) Un Etat fort et dirigé (institutions de la Ve République)
3) L'association du capital et du travail (3ème voie sociale: ni libéralisme, ni socialisme)
4) Le Rassemblement du peuple français par-delà les clivages politiques

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Rassemblement du Peuple Français - R.P.F